Radouane Lakdim, l’homme qui s’est barricadé dans un supermarché avec des otages dans le sud de la France lors d’un voyage qui s’est terminé avec cinq victimes, dont lui, était un criminel commun qui, malgré les services de renseignement, ne savait pas comment voir la menace qu’il représentait. Son dossier avec des drogues et la possession d’armes à feu le placent sous la surveillance de la police

 

Les autorités françaises savent donc que Lasdim était une loi criminelle commune liée à la vente de petites drogues et à l’usage de drogues. En effet, la police espagnole avait été signée pour la même raison, après avoir obtenu un certain nombre de fois des activités liées à la drogue. La France a été reconnue coupable d’avoir détenu une arme illégale en 2011 et d’avoir rejeté une ordonnance du tribunal en 2015; Il avait purgé une courte peine à Carcassonne en 2016.